Réforme des admissions : les informations dont nous disposons

Alors que la réforme des admissions pour le Collège Universitaire de Sciences Po a été annoncée en juin dernier, elle ne rentrera en application qu’à partir de la prochaine vague de candidatures, à savoir celle de l’année scolaire 2020-2021.

Source d’inquiétude chez certains candidats, SOSciencesPo s’est proposé de déchiffrer les communiqués sur cette réforme afin de mettre en lumière les changements qu’elle impliquera.
Attention : les informations dans cet article demeurent sujettes à caution, les modalités précises des admissions étant encore en instance de vote.

Pourquoi une réforme ?

Plusieurs facteurs ont poussé l’administration à remanier la procédure d’admission nationale :

  • Tout d’abord, un désir d‘unifier les trois modes d’admission (procédure par examen, internationale ou par CEP), afin de se reposer sur des critères d’évaluation communs pour permettre une équité dans le traitement des candidatures.
  • Ensuite, l’intégration de Sciences Po à Parcoursup voulue par le Ministère de l’Enseignement Supérieur qui imposera à Sciences Po un nouveau calendrier, mais permettra une meilleure visibilité afin de lutter contre l’autocensure des lycéens.
  • Enfin, la volonté d’intégrer de nouveaux modes d’évaluation pour compter dans les rangs de Sciences Po des étudiants répondant toujours mieux aux critères d’excellence et de diversité de l’Institut.

Quelles nouveautés apporte la réforme ?

L’apport majeur de la réforme consiste en la suppression des épreuves écrites d’admissibilité au profit de l’évaluation approfondie des dossiers des candidats suivie d’un oral.

Pour l’instant, tous les critères d’évaluation n’ont pas été précisément fixés mais l’administration a déjà communiqué sur les quatre axes majeurs qui seront pris en compte à parts égales dans la procédure d’admission.

1- Les résultats aux épreuves du baccalauréat

Souhaitant permettre aux candidats de se concentrer, lors de leur année de terminale, sur les épreuves du baccalauréat, et afin de pouvoir disposer de notes obtenues sur la base de barèmes communs à tous les lycéens, Sciences Po a décidé de mettre l’accent sur les résultats obtenus au baccalauréat dans les critères d’évaluation des candidatures.

Du fait de la réforme du baccalauréat, les lycéens disposeront déjà, lors de leur candidature, de plus de notes obtenues au baccalauréat, tant lors des épreuves communes de contrôle continu (E3C) que lors des épreuves anticipées de français (EAF).
Hormis le grand oral et l’épreuve de philosophie, les candidats auront, au moment du dépôt de dossier sur Parcoursup, des notes de baccalauréat dans l’ensemble des autres matières, permettant alors au jury d’évaluer les capacités et performances académiques des candidats sur des socles d’évaluation nationaux.

Concernant les épreuves de spécialité, le postulat de Sciences Po étant celui de la diversité des parcours et des personnalités, l’administration a décidé d’accepter toutes les spécialités sans définir de préférences, cependant, notre conseil est de choisir les spécialités dans lesquelles vous brillez le plus, l’excellence académique étant essentielle aux yeux de la Direction des admissions.
(Plus d’infos dans notre article dédié)

2- La trajectoire des candidats

La trajectoire des candidats, ou en d’autres termes leur projet personnel, est évaluée selon plusieurs critères qui restent à définir précisément. En tout état de cause, il importera aux candidats de démontrer d’une cohérence dans leur souhait de rejoindre Sciences Po et d’une motivation pour ce faire.

La trajectoire sera analysée à travers les bulletins de la seconde à la terminale, l’engagement extracurriculaire et la motivation des candidats à rejoindre Sciences Po.
Il n’est pour l’instant pas possible de donner plus de détails quant à cette partie, si ce n’est que la Direction des admissions accorde de plus en plus d’importance aux capacités rédactionnelles et réflexives. Ainsi, il appartiendra aux candidats de soigner tant le fond que la forme en ce qui concerne l’expression de leur motivation.

Conseil SOSciencesPo : Un point que le jury déplore chaque année est l’importance trop faible donnée à la maquette éducative du Collège Universitaire par les candidats dans leurs lettres de motivation. Il est alors tout à fait imaginable que Sciences Po puisse attendre des candidats qu’ils montrent qu’ils se sont renseignés dessus dans la nouvelle version de la lettre de motivation (et ne parlent plus « que » des associations).

3- Le profil du candidat

Dans la partie relative au profil des candidats, il sera attendu de ceux-ci qu’ils montrent une certaine qualité d’introspection, en se montrant capable de mettre à l’écrit leur regard tant sur leur personnalité que sur leur parcours.

Encore une fois, la forme comptera autant que le fond : en plus des qualité de rédaction et de réflexion, le jury se voudra particulièrement attentif et exigeant quant à l’authenticité de la production des candidats. Les candidats devront laisser transparaître leur personnalité, et pour cela, il est essentiel que la production écrite les représente vraiment : il s’agit d’un travail personnel.

Conseil SOSciencesPo : Pour que vos productions vous représentent vraiment, ne laissez pas les conseils des autres dénaturer ce que vous voulez dire. Ecoutez les, mais restez fidèles à vos valeurs et qualités. Il ne faut pas hésiter à prendre le parti de l’originalité pour les candidats dont l’originalité est une qualité, prendre celui de l’ambition, de l’optimisme, ou au contraire, celui du pragmatisme : montrez-vous et la façon que vous avez de voir le monde au jury. Il n’y a pas de bonne ou de mauvais réponse : la diversité est essentielle à Sciences Po.

4- L’oral d’admission

Allant dans la continuité du traditionnel oral d’admission dans sa forme actuel, l’oral « nouvelle version » devrait rester une étape conditionnée par l’admissibilité du dossier de candidature (c’est-à-dire que seuls les candidats dont le dossier aurait été retenu seraient invités à un oral), mais ne sera plus une épreuve « couperet », au sens où elle comptera autant que les autres critères dans la décision finale du jury.
Ainsi, tandis qu’auparavant, un candidat qui ratait l’oral d’admission n’était pas admis (sauf rares exceptions), avec la réforme, la performance à l’oral ne jouera que pour partie dans la décision du jury d’admission.

Le contenu et les modalités de déroulement de l’épreuve orale sont encore à déterminer, eu égard notamment au calendrier de Parcoursup qui est différent de celui actuellement en vigueur dans le système Sciences Po. Il s’agit donc aussi d’une affaire à suivre.

Les modalités de candidature

L’an prochain, les bacheliers (même en lycée français à l’étranger, en CEP ou en OIB, Bachibac, Abibac, etc.), devront postuler uniquement via Parcoursup, ce qui est une prérogative du Ministère de l’Enseignement Supérieur.
En revanche, les candidats de la procédure internationale (donc, les non-bacheliers) continueront de passer par la plateforme de Sciences Po en place actuellement.

Les modalités précises quant aux dates, aux délais à respecter et aux documents à fournir sont encore en cours d’études, mais dès que nous aurons de plus amples informations, croyez bien que vous en serez informés au plus vite !

Quoi qu’il en soit, même s’il subsiste quelques incertitudes quant aux modalités d’admission de l’an prochain, la seule certitude qui soit absolue, c’est que SOSciencesPo sera toujours là pour vous accompagner 😉

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s