Le bicursus Histoire

PRÉSENTATION GÉNÉRALE

Depuis 2010, Sciences Po et l’Université Paris-Sorbonne proposent à leurs candidats trois formations – niveau Licence – dont l’une en « sciences sociales et histoire ». Pendant deux ans, les candidats du bicursus suivent simultanément deux licences dans chacun des établissements : l’une en Sciences sociales à Sciences Po, l’autre en Histoire à l’Université Paris IV. À l’issue de cette formation, deux diplômes sont obtenus et l’étudiant peut entrer en Master dans l’un des deux établissements.

LA LICENCE D’HISTOIRE À PARIS IV :

– Contenu des cours en 1A

À la Fac, trois périodes de l’Histoire sont enseignées aux élèves du bicursus : l’histoire antique, médiévale et moderne – l’époque contemporaine étant déjà enseignée à Sciences Po, elle ne l’est pas à l’Université pour les étudiants du bicursus.

L’époque antique couvre essentiellement « le monde grec jusqu’aux réformes de Clisthène à Athènes ». Le programme comprend sa géographie, les sources de l’histoire grecque, la protohistoire agéenne, les âges obscurs et les temps des poèmes homériques, l’apparition des cités, ainsi que l’évolution des institutions politiques aux VIIe et VIe siècles avant notre ère.

Concernant l’époque médiévale, on s’intéresse à « l’Histoire culturelle du Moyen Âge ». Y sont évoqués : une introduction générale sur le panorama de l’histoire du Moyen Âge (500-1500), une partie sur le poids de l’Eglise sur la culture, et une seconde sur éducation, formation, enseignement et apprentissages dans la société médiévale.

Enfin, en Histoire moderne le programme s’intitule : « l’Europe Baroque : relations internationales ». Il couvre ainsi différents thèmes : une introduction sur le tableau de l’Europe vers 1580, la guerre de Trente Ans, la France de Louis XIII, ainsi que la fin du siècle d’or espagnol.

À ces trois enseignements s’ajoute au second semestre une option obligatoire choisie parmi un TD de géographie en anglais, un TD d’espagnol et un TD d’allemand.

– Organisation horaire et matérielle

Les étudiants du bicursus suivent les mêmes séances que les autres étudiants de la licence d’Histoire. Les cours y sont répartis sous forme de cours magistraux (CM) d’une heure en amphithéâtre – de cinq cents places –, et de travaux dirigés (TD) d’une heure et demi en groupe d’une quinzaine à une quarantaine d’étudiants. Chaque période enseignée comprenant un TD et un CM hebdomadaires, la formation à Paris IV représente sept heures trente de cours par semaine. Comme à l’Ecole, l’année à la Fac est organisée en deux semestres respectivement clos par une période de partiels – équivalents des galops à Sciences Po.

Les cours à Paris IV sont suivis au nouveau centre universitaire de Clignancourt – au 2 rue Francis de Croisset, Porte de Clignancourt, 18ème arrondissement – qui est à trente cinq minutes en métro de Sciences Po. Il faut savoir que les étudiants suivant ce programme bénéficient d’un emploi du temps aménagé qui comprend le lundi matin, le mercredi et le jeudi réservés aux cours à SciencesPo ; tandis que le lundi après-midi, le mardi et le vendredi sont occupés par la Sorbonne.

En 2A :

Pour la deuxième année, l’étudiant choisit un cours d’Histoire contemporaine ainsi que deux autres cours portant sur d’autres périodes étudiées. Le nombre d’heures de cours dépend des options choisies, restant toutefois globalement le même qu’en 1A. Cependant, le rythme y est davantage soutenu.

De manière générale, la 2A est une année plus exigeante ; mais c’est aussi là où les cours sont choisis par les étudiants et sont plus spécialisés – exemple : l’Egypte ancienne, le Moyen-Orient, les Européens et le monde, le IIIe Reich, etc.

LA LICENCE DU COLLÈGE UNIVERSITAIRE DE SCIENCES PO (1) : 

1 : Cette présentation est centrée sur les spécificités des bicursus avec Paris IV. Pour avoir davantage d’informations sur la formation de premier cycle en général, voici des liens vers lesquels se tourner : https://sosciencespo.fr/espace-1a/cursus-differents/cursus-classique/

– Contenu des cours en 1A :

À Sciences Po, les étudiants du bicursus Histoire sont regroupés par classe avec les autres bicursus de Paris IV – appelés plus communément les « SPIV » –, à savoir avec les bicursus Lettres et Philosophie. Quant aux cours, les enseignements fondamentaux dispensés à Sciences Po suivent un cycle commun à tous les étudiants de 1A – de même que les options. Ainsi, les SPIV étudient durant leur première année l’histoire contemporaine, l’économie, le droit, la science politique et la sociologie ; ainsi qu’un cours de langue (et non deux, à la différence des étudiants en cursus simple à Paris). Contrairement aux étudiants du cursus classique, les SPIV ne suivent ni cours d’Humanités Politiques, ni enseignement de Mathématiques au premier semestre, ni séminaire au second semestre (à moins d’en faire une option, facultative). 

Chaque enseignement fondamental est réparti en un cours magistral et en une conférence de méthode – équivalent des TD à la Fac – de deux heures hebdomadaires chacun. Les cours de langue sont également organisés en séances de deux heures par semaine – à l’exception du cours dispensé en e-learning qui est à valider chez soi par le biais d’exercices en ligne. Ainsi, les étudiants du bicursus ont au minimum dix-sept heures de cours par semaine à SciencesPo.

En 2A :

Pour la deuxième année, les élèves du bicursus choisissent comme les autres étudiants un cours transdisciplinaire, un cours de droit et un cours d’approfondissement en histoire, droit ou économie.

IDENTIQUE AUX DEUX LICENCES :

La 3A :

La troisième année se passe obligatoirement à l’étranger dans le cadre d’un séjour d’étude avec une université partenaire. La formation choisie par l’étudiant devra dispenser au moins un cours en rapport avec l’Histoire, marquant ainsi une continuité avec la formation suivie à Paris IV.

Niveau Master :

Il n’existe pas de « double-master » à proprement parler. Il est cependant possible – mais rare – de poursuivre sur deux masters à Sciences Po et à la Sorbonne.

REMARQUES :

Bien que le nombre d’heures de cours ne soit pas beaucoup plus élevé qu’en cursus- classique, les élèves du bicursus doivent être capables de gérer deux formations, deux campus, deux méthodes de travail et deux périodes d’examen par semestre. Bref ; l’organisation et le travail sont de mise.

Mais au-delà de ces exigences, cette double formation constitue une occasion d’associer une formation d’excellence en sciences sociales à l’acquisition de solides bases historiographiques. De ce point de vue, le bicursus permet aux étudiants de découvrir ce qu’est véritablement l’Histoire et d’y voir un peu plus clair avant 1914 et même jusqu’en -1500 avant notre ère. C’est aussi un moyen d’acquérir différentes méthodes de travail – d’un côté on étudie les grands enjeux de l’époque contemporaine, de l’autre on s’arrête davantage sur un aspect en particulier, souvent au travers d’un texte ou de sources archéologiques.

Il est d’autant plus stimulant d’intégrer le double-cursus que les SPIV forment de manière générale une communauté à part entière, soudée et organisée autour d’une association (2) . Il existe en effet une véritable solidarité entre les étudiants du double- cursus qui se sent dès l’arrivée en 1A avec le système de parrainage notamment, mis en place par l’association.

2 : L’association SPIV des bicursus SciencesPo-ParisIV – https://www.facebook.com/spiv.asso– organise l’intégration des élèves du bicursus, des soirées et des conférences, la réalisation des pulls de promo et un voyage annuel dans un pays européen pour les 1A. 

TB

60 réflexions sur “Le bicursus Histoire

  1. Romain Mialon-Evan dit :

    Bonjour,
    Tout d’abord merci pour tout ce que fait Sosciencespo, j’espère de tout cœur venir gonfler vos rangs l’an prochain !
    Voici ma question ;
    Je suis admissible à sciences po Paris et au bi-cursus Histoire par la procédure université. J’ai passé mon oral de Sciences Po il y a deux semaines et j’ai la sensation qu’il s’est très très mal passé. J’ai mon oral de bi cursus demain, et je me demandais, par malheur, si je n’étais pas admis à Sciences Po, cela m’empêcherait-il d’être admis au bi cursus? Même si mon oral de bi cursus de passe très bien, un éventuel refus au collège universitaire serait-il éliminatoire?Je sais que c’est le cas pour l’admissibilité, mais pour l’admission ?

    Bien cordialement, encore merci à vous.

    • lubpn dit :

      Bonjour Romain, excuse-nous pour cette réponse qui arrive sans doute trop tard, mais l’admission en bicursus via la Sorbonne est totalement indépendante de toute autre candidature à Sciences Po, tu pourras donc bien être admis dans ce bicursus !

      • Romain Mialon-Evan dit :

        Oui. J’ai finalement été admis, et j’ai fait le choix du bi cursus. J’espère donc être dans vos rangs l’an prochain !
        Merci pour tout.

  2. Victor dit :

    Bonjour,

    Je suis très intéressé par ce bi cursus mais j’ai vraiment peur des débouchés car la carrière en enseignement ne m’attire pas du tout pour le moment.
    J’ai lu que l’on pouvait intégrer un master à sciences po après notre licence. Mais est-ce vraiment possible ? Cela est-il réservé à une infime minorité des élèves ou bien y a-t-il de réelles chances d’y arriver ?

    Merci

    • lubpn dit :

      Bonjour Victor,
      Excuse-nous de répondre aussi tardivement. C’est tout à fait possible d’entrer en Master à Sciences Po, de nombreux étudiants sont admis chaque année. Je te laisse explorer le site de Sciences Po pour avoir toutes les infos !

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s