Léa – 1A à Paris

Il y a quelques mois, ils étaient comme toi en train d’essayer d’entrer à Sciences Po. Aujourd’hui, ils sont en 1A, et te font partager les secrets de leur réussite et leur nouvelle vie en tant qu’étudiants. Ce mois-ci, Léa te fait découvrir le fameux cursus général du campus de Paris

 

Pourquoi as-tu choisi Sciences Po ?

J’ai décidé de présenter le concours de Sciences Po assez tardivement, en toute fin de Première. Les cinq matières principales (Histoire, Economie, Sociologie, Science Politique, Droit) m’intéressaient et je souhaitais m’orienter vers un cursus le plus généraliste possible. En effet, n’ayant alors pas de projet professionnel définitif, il était important à mes yeux d’avoir une formation pluridisciplinaire pour me permettre de préciser et de faire évoluer ce projet.

 

Comment t’étais-tu préparée ?

Concernant les épreuves écrites, j’ai approfondi les cours de Première en SES et en histoire avec l’aide de mes professeurs et avec des manuels et ouvrages spécialisés. Pour l’oral, je suivais l’actualité de très près, je me faisais des mémos sur tous les points de culture générale « classiques » qui demeuraient flous (notamment sur le fonctionnement des institutions gouvernementales et européennes), je listais les « questions-types » qui étaient susceptibles de m’être posées compte tenu de ma lettre de motivation et de mon profil, et j’ai multiplié les oraux blancs pour apprendre à surmonter mon stress et à corriger mes tics de langage (verbaux et corporels).

 

As-tu un souvenir drôle de ton processus dadmission, ou une anecdote à partager ?

Je me souviens très bien du jour où j’ai passé mon oral. C’était le 22 mai et, craignant une question sournoise, je m’étais renseignée sur ce que ce jour avait de spécial. Surprise : c’était le jour de Ste Rita, sainte patronne…des causes désespérées ! Je ne savais pas tellement comment interpréter cela, mais je m’étais dit que si mon oral se déroulait vraiment très mal, je pourrais toujours faire valoir cet argument douteux à la fin, pour avoir au moins le mérite de les avoir amusés un minimum. Foutu pour foutu, en période de stress, on se rassure avec les moyens du bord !

 

Quelles ont été tes premières impressions lors de tes premiers jours de cours ? Et après un semestre, es-tu satisfaite ?

Durant les premières semaines, la situation me semblait un peu irréelle, c’était incroyable d’être assise dans l’amphi Boutmy ou de traverser la Péniche en se disant « ça y est, j’y suis ! ». Je m’attendais presque à ce que quelqu’un vienne me cherche pour m’annoncer qu’en fait, il y avait eu erreur et que je n’avais rien à faire là !

Le premier semestre a été une expérience assez riche car il a fallut s’adapter au rythme exigeant du supérieur et à un milieu totalement nouveau, mais les cours et les intervenants sont passionnants, je me suis investie dans une association où j’ai rencontré des personnes formidables et très accueillantes en différentes années d’étude, enfin les événements régulièrement organisés par l’établissement ou les associations offrent des opportunités exceptionnelles.

 

Pourquoi avoir choisi de rejoindre SOSciences Po ?

Cette association m’a beaucoup aidée durant mon année de 0A, tant et si bien qu’une fois admise, j’ai eu à cœur de rendre la pareille aux candidats suivants, en tâchant de les aider au mieux.

.