Villepinte : kesako ?

C’est le jour J : tu as bouffé des Berstein & Milza, Touchard et autres journaux en langues étrangères. Tu te sens plus ou moins prêt(e), mais peu importe, il faut arrêter de réviser, tu vas passer le concours !

1) Description de Villepinte : Comment est-ce que c’est ?

C’est un Hall, un hall très grand. 4500 terminales, pour la plupart redoutant ce moment, se dirigent vers le nord de Paris ! C’est une ambiance assez détendue en apparence en arrivant, tout le monde essaie de se relaxer comme il peut, mais on entend très vite à gauche et à droite des pronostics sur ce qui va tomber, des gens qui se posent des questions stupides de dernière minute : « Attends, attends, entre Brejnev et Gorbatchev, c’est bien Andropov puis Tchernenko ??? ». Beaucoup viennent avec des amis, c’est beaucoup plus facile. Tu entres en présentant carte d’identité et convocation, et là tu vois des chaises et des tables à perte de vue, un hall vraiment grand, mais pourtant avec de l’espace sur les côtés et entre les gens. Tu cherches ton groupe : sur ta convocation est écrit un groupe, chacun regroupant environ 200 élèves. Après avoir trouvé la pancarte indiquant ton groupe, tu cherches ta place, par ordre alphabétique. Tu t’assois, tu sors tes affaires, le stress monte, tu penses à pas mal de choses, et surtout tu attends… Certains parlent, certains sont dans leur bulle, certains essaient de déstabiliser les autres candidats (très peu). Les surveillants finissent par distribuer les copies, face cachée, puis c’est le coup de feu. L’épreuve est partie, les cerveaux coulent, beaucoup vont aux toilettes, tous ont un masque de concentration sur leur tête. Puis retentit « L’épreuve est maintenant terminée : Levez-vous ! ». Mieux vaut te lever, des snipers sont postés un peu partout… Et le même cirque recommence le lendemain !

2) Conseils généraux pour l’arrivée A Villepinte

* Arriver avec une marge confortable : ça peut paraitre bête, mais ça soulage d’un stress, et il y a beaucoup de bouchons (attention aussi aux grèves de RER, prévoir BEAUCOUP de marge !)

* Ne pas réviser juste avant, surtout ne pas réviser avant, ça ne sert à RIEN !

* Ne pas se laisser stresser par ceux qui te posent des questions sur Andropov/Tchernenko

* Deux tactiques s’affrontent : à toi de connaitre celle qui te convient le mieux. Soit s’enfermer dans une bulle de concentration, faire le vide, ne prêter attention à personne, arriver en avance et envoyer paître ceux qui brisent ta concentration, soit se relaxer en discutant avec les personnes autour, le prendre un peu plus à la légère. Choisis ton camp, camarade ! (Je préfère la bulle)

* Aller sur les autres pages « les conseils psy » de ce site !

* Avoir CONFIANCE en toi : tu es prêt !!!

EB

 

Quelques tweets sympathiques de celles et ceux qui sont passé.e.s sur les chaises de Villepinte les années précédentes :

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

//platform.twitter.com/widgets.js

 

 

2 réflexions sur “Villepinte : kesako ?

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s