L’épreuve de maths

Pour vous aider dans votre préparation, retrouvez les annales et rapports de correction des années précédentes ici !


 

> Composition de l’épreuve et informations générales

L’épreuve de maths se compose d’un QCM et d’un problème. Le programme et les annales sont disponibles sur le site http://www.sciencespo.fr/admissions/fr/content/lepreuve-option . Pour réviser, le meilleur des moyens est d’utiliser son livre de maths de terminale S, d’aller au CDI emprunter le livre de maths de première S et de demander à ce qu’il fasse partie de la liste de vos manuels scolaires : comme ça, vous pourrez garder le livre toute l’année. Faites attention à bien consulter le programme car tout n’est pas exigible… donc ciblez ce qui l’est !

> Motivation

A titre personnel, mes bacs blancs dont les maths étaient la semaine de l’écrit Sciences Po donc j’ai révisé les maths pour deux objectifs : bac et Sciences Po. Je pense que ça peut être une bonne idée de le voir dans ce sens puisque même les maths de première S sont utiles tout au long de l’année de terminale S. Ainsi, votre travail est le même dans un but double. Cette année les suites et probas sont tombées parce qu’il est vrai que les maths à sciences po sont surtout suites, probas, exponentielle, etc. mais il est tout à fait probable d’avoir de la géométrie donc ne négligez rien, dites-vous que dans le pire des cas, cela servira au bac.

> Qui peut passer l’épreuve ?

Rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être en maths spécialité pour passer (et surtout réussir !) les maths puisqu’ils ne sont pas au programme (en tout cas, ils ne l’étaient pas cette année ni les années passées). Cependant, comme c’est une sorte de concours, il vaut mieux choisir l’une des 3 matières dans laquelle vous pourrez le plus briller et avoir plus que la majorité de nos concurrents pour vous démarquer. Ce message s’adresse aussi aux ES et L qui hésitent à prendre les maths. Pour les L, c’est très fortement déconseillé sauf conditions exceptionnelles du type « élève passé(e) de première S à terminale L mais ayant toujours été très bon(ne) en maths et ayant une grande capacité de travail». Pour les ES, c’est à vos risques et périls, tout dépend de votre niveau en maths, en SES et en littérature-philosophie. Surtout pensez concours, pensez stratégie, ne serait-ce que dans le choix de vos épreuves, surtout quand vous avez le choix (enfin choix restreint mais choix quand même).

> Stratégie avant l’épreuve

Pour ce qui est des exercices d’entraînement, il faudrait avoir l’habitude des QCM sur tout chapitre de maths. On a ainsi plus facilement les idées en tête pour trouver des contre-exemples. Conseil pour les QCM : avoir une idée intuitive de la réponse. Si la proposition est fausse, cherchez le contre-exemple le plus « évident » pour gagner du temps. Par exemple, si une proposition affirme que toute suite divergente est monotone sur son ensemble de définition, avoir le réflexe de (-1)n ou des fonctions trigo est très utile. Dans l’idéal, il est bien de prendre l’habitude de démontrer des théorèmes. Cela permet d’adopter un raisonnement mathématique et ainsi d’être plus efficace le jour J, on allie ainsi qualité et quantité d’exercices (bien) rédigés. Pour cela, pas de secret : faire des exercices en fonction de ses facilités en maths et de ses affinités avec les chapitres. Certains vous parlent plus que d’autres et nécessitent donc moins de pratique et vice versa. N’hésitez pas (et d’ailleurs c’est conseillé) à faire des exercices mélangeant plusieurs chapitres et surtout faites les plus durs. En effet, qui peut le plus peut le moins. Ne vous saignez pas le cortex à blanc non plus pour autant. Il faut arriver sain d’esprit (un minimum) le jour de l’épreuve.

> Stratégie pendant l’épreuve

Enfin pour ce qui est de l’épreuve en elle-même, il n’est pas nécessaire de tout faire. De toute façon, avec la contrainte temps (3h), vous n’êtes sans doute pas en capacité de tout faire. Cependant, ce qui importe est de faire en sorte que tout ce que vous avez fait soit juste et bien justifié. La justification est PRIMORDIALE. Le plus important en effet est le raisonnement. Ainsi, le QCM est à justifier et le problème est constitué d’une suite de questions liées entre elles d’un lien logique.

> Stratégie après l’épreuve

Décompressez, pensez à autre chose. Ce n’est évidemment pas facile quand on réalise en rendant la copie qu’on a trouvé la réponse à la question 3b du problème. Mais vos regrets ne changeront pas votre note. Il vous restera sans doute une voire deux épreuves après celle-ci. C’est le moment de se (re)donner à fond. Rappelez-vous que les dés ne sont pas joués d’avance et que tout travail est souvent récompensé d’une manière ou d’une autre. Si vous avez l’impression d’avoir raté, c’est l’occasion de mettre le paquet sur les autres épreuves pour compenser et si cela se trouve, vous avez très bien réussi. En pensant de cette manière, vous vous assurez de gratter pleins de points. Si vous avez l’impression de vous être bien débrouillé(e) et même d’avoir réussi, c’est bien, gardez la positive attitude. Mais surtout, ne vous laissez pas griser par ce sentiment… qui peut se révéler illusoire. Dites-vous que cela est rassurant et que cela montre que les épreuves Sciences Po ne sont pas insurmontables, mais cela ne signifie pas qu’il ne faut pas mettre le paquet sur le reste : au contraire, autant finir en beauté !

> Conseils de dernière minute

Si vous avez bien bossé, allez-y serein sans regrets ni remords. Dans le cas contraire, révisez autant que vous pouvez et découvrez-vous une foi toute nouvelle en une religion polythéiste pour prier la masse de dieux et déesses. 😉

> Brief summary

J’espère pour vous que vous aimez faire des exos et surtout bon courage ! N’oubliez pas qu’au fond, cette épreuve se prépare tout au long de l’année à travers chaque contrôle que vous avez fait depuis la première S. Ce travail régulier associé à de la rigueur paie très souvent. Et surtout, n’oubliez pas de croire en vous, c’est ça aussi l’enjeu de l’examen.
 
EKF
Publicités

20 réflexions sur “L’épreuve de maths

  1. Capucine dit :

    Bonjour, je suis en première S et m’interroge actuellement sur ma spé en terminal. Considérant la complexité de l’épreuve de maths, pensez vous que la spécialité maths soit un plus pour la réussir ?
    Merci pour tout 😉

    • Cécile dit :

      Bonjour, Capucine.
      Pour moi même avoir suivi Math spé, je peux t’assurer que même si le programme n’est pas au concours de ScPO, il m’a grandement aidé à l’obtenir de part les méthodes qui y sont enseignées.
      Cependant il va de soit que si tu a peur de ne pas être à l’aide avec la spé Math, il est préférable de choisir une autre Spé, pour ne pas mettre en péril ton année de terminal !

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s