Réussir en 10 leçons

Comment être sur la bonne voie pour réussir son entretien oral à Sciences Po en 10 leçons…

Face à l’obscurantisme de l’institution quant à cette étape cruciale (impossible d’obtenir un quelconque retour sur son entretien : si si !), voici quelques conseils empiriques (qui valent ce qu’ils valent !) pour y voir un peu plus clair…
1) Soyez vous-même :
Si vous arrivez à l’oral, c’est déjà que vous avez franchi une TRES grande étape dont beaucoup d’autres n’ont pas été capables, soit par votre travail régulier depuis la 2nde qui vous a permis de faire partie des quelques centaines de privilégiés admissibles sur dossier, ou soit grâce à votre ténacité, votre rigueur, votre intelligence (et peut-être un brin de chance aussi) lors des épreuves écrites. Par conséquent : vous êtes totalement LEGITIMES ! Donc pas de complexe d’infériorité ou de remise en cause inutiles. Si vous avez la chance de passer cet oral, c’est que vous le méritez ! Le jury a envie de vous rencontrer et d’en savoir plus sur vous, votre personnalité. En 2 mots : il veut VOUS CONNAITRE. Par conséquent, inutile de chercher à mentir (quand les mensonges sont trop gros bien sûr), à tricher sur ce que vous êtes et souhaitez vraiment. Il est impératif de faire une petite introspection sur soi-même avant l’entretien : qu’est-ce que je vaux ? Qu’ai-je que les autres n’ont pas ? Qu’est-ce que je pourrais apporter à Sciences Po ? Pourquoi est-ce que je veux vraiment faire Sc Po ? Ce sont autant de questions auxquelles le jury cherche aussi à trouver une réponse, alors autant que vous soyez au point avant eux dessus ! 😉
2) Soyez original :
Si le conseil numéro 1 suffisait, tout le monde (ou presque) pourrait intégrer Sc Po ! Ainsi, être soi-même est indispensable mais malheureusement pas suffisant. La devise du jury pourrait être : « Surprenez-moi ! ». N’oubliez pas qu’ils font passer des oraux toute la journée et souvent depuis plusieurs jours et qu’ils sont dans une logique de sélection. Par conséquent, il faut que vous mettiez en avant ce qui permet de vous distinguer. Sortez des sentiers battus ! Trop de candidats ont raté leur oral après de brillantes notes écrites et une impression plutôt positive simplement parce qu’ils étaient trop « classiques », « sans vague » (trop scolaires peut-être) et qu’ils n’ont pas réussi à se démarquer.
Vous avez des passions ? Allez-y à fond ! (enfin PAS TROP quand même) C’est ce que le jury recherche… Vous êtes mordus de philatélie, de jardinage, d’hindouisme ou de cuisine ? N’hésitez pas à en faire part à vos examinateurs ! Tout ce qui compte, c’est qu’ils retiennent ce qui fait votre particularité, une partie intégrante de vous qui sort de l’ordinaire et viendrait enrichir la vie sur le campus.
3) Renseignez-vous sur votre environnement :
La curiosité est une qualité essentielle pour un futur sciencespiste. Avant de vouloir conquérir l’IEP et la terre entière, il est très important de vous intéresser à votre environnement proche. Les questions sur les particularités de votre région d’origine (type : pouvez-vous nous parler de l’histoire des revendications nationalistes basques ? Que s’est-il passé à Guernica ?) sont monnaie courante. De même, les profs d’histoire-géo raffolent de la question : « Votre lycée s’appelle René Cassin (Albert Camus, Emile Zola etc), qui était-il ? Qu’a-t-il fait ? ». Ouvrez grand vos oreilles, allez aux musées, au cinéma, lisez et essayez de répondre à toutes les questions que vous vous posez au cours de l’année : ce seront autant d’armes pour l’oral !
4) Informez-vous sur Sciences Po :
Comment prétendre intégrer une école si on ne connaît pas les matières qui y sont enseignées ? Pas de panique ! Un petit tour sur le site www.sciencespo.fr et le tour est joué ! Mémorisez ce qui retient votre attention, ce qui vous intéresse tout particulièrement pour pouvoir éventuellement en parler le jour de l’oral. Se souvenir de quelques noms de profs ou de quelques uns de leurs ouvrages peut aussi démontrer votre motivation. Enfin, vous avez fait des choix de campus au moment de l’inscription : pourquoi ? La question : « Pourquoi avoir mis Le Havre (Nancy, Reims…etc) en 2ème ou 1er choix ? » est très courante. Elle permet au jury d’apprécier votre cohérence et de tester vos informations. Paris n’est pas une obligation ! (il s’agit là d’un avis personnel ^^) Donc si vous avez fait le choix de ne mettre que des campus décentralisés dans vos vœux, c’est culotté, moins courant et peut-être plus difficile (la sélection y est plus importante) mais pas désespéré ! Cela peut aussi jouer en votre faveur si vous justifiez et argumentez vos choix. L’avantage des campus de région est d’être orienté vers une partie du globe en particulier. Ainsi, si vous avez appris le chinois, l’arabe ou que vous avez fait plusieurs voyages aux States, c’est tout bénéf ! (vous rentrez à la fois dans les critères 2) et 3) ). N’hésitez pas à brandir l’argument de votre destination pour la 3ème année aussi.
5) Affinez votre projet professionnel :
Sur ce point, les avis divergent. Oui, Sciences Po est une école généraliste mais elle ne recrute pas des bonnes à tout faire ! S’il est difficile d’avoir une idée très précise de ce que l’ont veut faire plus tard lorsque l’on a 18ans, on peut tout de même avoir une idée du chemin que l’on voudrait emprunter. L’IEP propose des masters formidables : lequel est-fait pour vous ? Pourquoi ? Le jury vous posera forcément une question là-dessus et il est encore mieux d’aborder le sujet de votre propre chef. Pensez à tous les atouts que Sciences Po pourrait vous apporter dans votre parcours professionnel… « Vous voulez faire journaliste, mais alors pourquoi ne pas plutôt intégrer une école de journalisme ? » : préparez vous à des questions de ce type.
6) Préparez bien votre présentation personnelle initiale :
Dès que vous serez installé et confortablement ( !) assis en face du jury, celui-ci vous donnera la parole pendant quelques minutes pour vous présenter et exposer votre motivation pour l’IEP.
Cette partie est déterminante pour la suite de l’entretien. C’est le moment de mettre en valeur vos talents. Privilégiez les phrases courtes et accrocheuses et insistez sur les sujets sur lesquels vous vous sentez à l’aise et sur lesquels vous avez envie de revenir par la suite. Votre personnalité doit transparaître dès ces premières précieuses minutes et donner envie au jury de « creuser » et d’en savoir plus sur vous. Un petit conseil : essayez de soumettre cette présentation à un maximum de personnes de votre entourage auparavant pour tester les diverses réactions et questions possibles (chaque jury est différent et réagira à sa manière, mieux vaut avoir une idée de l’éventail des possibilités).
7) Détendez-vous et ayez confiance :
Rien de pire qu’un candidat mort de stress, qui bafouille et rougit à chaque question. Encore une fois, c’est une chance qui s’offre à vous, SAISISSEZ-LA !! Vous avez pleinement le droit d’être là ainsi que les capacités pour réussir. Donnez le meilleur de vous-même pour ne pas avoir de regrets par la suite. La confiance en soi et la détermination sont 2 qualités essentielles d’un prétendant à Sciences Po.
8) Souriez ! Un peu de fraîcheur dans ce monde de brutes 😉
9) Ne montrez pas que vous êtes déstabilisé(e) :
La plupart du temps, le jury a déjà une idée sur l’issue de votre entretien au moment même où vous franchissez le seuil de la porte (mais attention : aucune fatalité !). Votre oral (dont la durée réglementaire est de 20min) ne sera pas toujours une partie de plaisir. Très souvent, le professeur de Sciences Po et le membre de l’administration cherchent à déstabiliser le candidat qui se trouve en face d’eux. Parfois, ils répriment volontairement un bâillement, fouillent dans leur sac, trifouillent leur iPhone ou s’éberluent devant la fenêtre… Ils essaient simplement de tester votre réaction, votre aptitude à « résister aux chocs ». Les études à l’IEP sont exigeantes, ils doivent donc s’assurer que vous disposez d’un mental d’acier (sans être un ou une chef teigne). Comme on l’a souvent dit, il n’existe pas de bonne ou de mauvaise réponse à la question posée, mais il existe simplement une bonne ou une mauvaise FAÇON de répondre. Si vous êtes perturbés par la question, serrez les dents, souriez et tentez de vous en sortir. Le jury attend aussi de vous que vous soyez COMBATIF : ne baissez pas les bras à la première difficulté ! Si vous ne connaissez pas la réponse (ce qui arrivera forcément à un moment), ne paniquez pas, c’est normal, avouez votre ignorance et suggérez une réponse en tentant de tourner légèrement la conversation dans votre sens. Chaque oral prendra une tournure différente (le jury cherchant à s’accrocher à vos atypismes) et il n’appartient qu’à vous de redresser la barre et d’orienter les examinateurs vers votre terrain. Cela s’apparente un peu au jeu du chat et de la souris…
10) Après l’oral, relativisez :
Il s’agit d’un entretien d’admission pour une grande école. Par conséquent, aucun indice ne vous sera délivré sur son issue. Inutile d’essayer de savoir « si vous serez pris(e) ou pas », vous ne le saurez pas en sortant ! S’ils vous ont gardé(e) plus de 20 minutes, c’est en général bon signe : vous avez capté leur attention. A l’inverse, si votre oral n’a duré que 15min, c’est peut-être que les examinateurs étaient déjà convaincus de votre place à Sciences Po. Quant à votre impression à la sortie, elle a bien sûr son importance mais elle ne laisse pas forcément augurer du résultat : beaucoup de candidats pensaient avoir réussi leur oral qui s’était déroulé sans embûche et ont été très surpris en ne voyant pas leur nom sur la liste finale. Et d’autres pensaient l’avoir complètement raté et rentraient finalement dans les critères requis pour un futur science-piste. Désormais les dés sont jetés et vous n’avez plus qu’à espérer et à attendre (longtemps, trop longtemps…). Et puis, un dernier petit conseil pour la route : bien sûr, Sciences Po est votre but ultime, ce pourquoi vous avez travaillé toute l’année mais quelle que soit l’issue, cette expérience restera très formatrice : vous avez appris des tas de choses, en histoire, en langue, en éco… Mais aussi sur vous-même et cette épreuve vous servira forcément pour la suite ! 😉
 
CB
Publicités

27 réflexions sur “Réussir en 10 leçons

  1. Kim dit :

    Bonjour,
    on m’a dit qu’il était possible que le jury pose une question à laquelle il s’attend à ce que la réponse soit inconnue par le candidat. Avez vous un conseil pour ce genre de situation? Comment répondre à une question qui ne nous dit rien ?

    • Lucie - SOSciences Po Communication dit :

      Bonjour, pardon pour ma réponse très tardive. Le jury souhaite voir comment le candidat va réagir, s’il va être visiblement déstabilisé ou non. Pour ce genre de questions, il ne faut pas hésiter à dire qu’on ne sait pas, et demander à la fin, lorsqu’on te demande si tu as encore des questions, par exemple. Certains osent aussi le trait d’humour ou une réplique ayant du tact, mais ça peut être plus dangereux.

  2. Tom dit :

    Bonjour !

    Je souhaitais savoir comment se présenter ! En effet je n’arrive pas a trouver ma façon de me présenter comment commencer etc.
    En moyenne il faut tenir combien de temps et est ce qu’il faut répéter ce qu’on a dit dans sa lettre de motivation ? Je trouve enfantin de dire « j’aime le sport » etc merci d’avance !

    • Lucie - SOSciences Po Communication dit :

      Bonjour Tom, la présentation dure généralement 3 ou 4 minutes. Il s’agit d’une présentation rapide et simple, qui va permettre au jury de savoir qui tu es globalement. Même si cela peut sembler étrange ou « enfantin », tu peux commencer par dire « Je m’appelle…, je suis en Terminale… au lycée… ». Puis tu peux présenter ton parcours, tes centres d’intérêt, tes expériences, et en quoi cela est lié à ta volonté de faire Sciences Po. Par exemple, « j’aime le sport, et je pratique…, cela m’a permis de développer telle et telle qualité, qui me seront utiles à Sciences Po… » C’est l’occasion pour toi de mettre l’accent sur des sujets sur lesquels le jury pourra revenir pendant l’entretien. Une manière de diriger leurs questions en quelque sorte !
      Encore une fois, ça peut paraître enfantin mais c’est vraiment comme cela que ça se passe, que ça soit pour cet oral ou pour un entretien d’embauche !

      • Tom dit :

        Merci beaucoup pour votre réponse !
        Du coup répéter ce qui est dit dans la lettre de motivation n’est pas grave ?
        Parce que j’ai vraiment l’impression de redire tout ce qui a déjà été dit et du coup de ne rien apporté de nouveau

    • Laure Voirin dit :

      Salut, si ça peut t’aider j’ai une petite technique pour structurer ta présentation. Il s’agit de trouver trois piliers centraux dans ta personnalité, reliés par un fil conducteur.

      Pour ma part ce fil rouge était ma curiosité, elle se traduit en 3 points : mon ouverture internationale (section euro, échange linguistique, LV3…), mon engagement (cause environnementale, associat° lycée éco-responsable, organisation atelier circuits courts…) et enfin, ma pluridisciplinarité (intérêt dans de multiples disciplines à la fois intra-scolaires et extra-scolaires). Afin de montrer que je colle à ScPo, j’ai fait remarquer en développant que ses 3 points correspondent à des éléments fondateurs de l’école.

      Je crois que ça leur a plu et en tout cas, ma prof d’éco trouvait ma présentation bien. Je pense qu’il faut cependant faire attention à ne pas rendre celle-ci trop robotique, c’est-à-dire faire comme si tu n’avais pas trop préparé ta présentation. Cette méthode devrait te permettre de fluidifier et de mieux mémoriser ta présentation.

      Bonne chance à toi !

  3. neylab dit :

    Bonjour,
    j’aimerais savoir si il y a une méthodologie concernant l’analyse d’article de presse lors de la procédure internationale ?

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s