Entrer à Poitiers

0000

http://college.sciences-po.fr/sitepoitiers/

Aah Poitiers. Charles Martel en 732, tu te souviens?

Plus sérieusement, ce campus est dit « euro-latino-américain » et est donc spécialisé sur les questions relatives à l’Amérique du Sud, à l’Amérique Centrale et à la péninsule ibérique (Espagne et Portugal, qu’on a parfois tendance à oublier). Ville moyenne de « province », Poitiers à l’avantage d’être bon marché et relativement proche de Paris, mais passons les particularités géographiques.

Qu’est-ce qui pourrait vous pousser à être candidat pour ce campus?
     Bien évidemment, votre intérêt pour la région ibéro-américaine. Certains cours obligatoires portent sur l’histoire de l’Amérique latine ou la politique du continent. Les autres cours ont aussi toujours tendance à s’y rapporter, de près ou de loin. Dispensés dans une des quatre langues du campus (Espagnol, Portugais, Anglais, Français), les cours couvrent le même programme que dans les autres campus : économie, histoire, sociologie, science politique, droit, etc., mais avec, vous l’aurez compris, une ouverture sur le monde ibéro-américain. Sur le site du campus, vous trouverez les maquettes pédagogiques : http://college.sciences-po.fr/sitepoitiers/les-cours .

Un goût prononcé pour la vie associative : à Poitiers, les associations, projets collectifs et autres initiatives étudiantes font la vie du campus au quotidien. Concrètement, il est obligatoire de faire partie d’un projet collectif, quel qu’en soit l’objectif. Vous pourrez ainsi vous investir dans l’organisation du MUS (un modèle universitaire de la Segib) comme faire vivre Niños de Guatemala (une association caritative) ou encore dans le journal du campus, Mural. Une liste des projets collectifs est disponible sur le site internet du campus : http://college.sciences-po.fr/sitepoitiers/ProjetsCollectifs

Un grand festival « Art et Politique » est aussi organisé chaque année et permet de réunir des étudiants venus de tous les campus pour assister aux spectacles de danse, aux concerts ou aux films produits par les étudiants. Croyez-moi, le niveau est toujours très élevé, et c’est l’occasion pour Poitiers d’échanger avec les Parisiens, Rémois, Mentonais, Havrais, Nancéens ou Dijonais venus pour l’occasion.

Autre moment fort de la vie pour Poitiers : le Minicrit (que l’on vient de gagner deux fois de suite!). Tout au long des deux semestres, les équipes (artistiques ou sportives) se préparent dans la bonne humeur à cette compétition sportive. Le Minicrit étant à la fin de l’année, il permet aux équipes de rester motivées et de s’entrainer pour être à chaque fois, plus fortes que jamais. Surtout, c’est une rencontre qui se fait dans la bonne humeur et qui, maintenant, est devenue une véritable institution.

Si vous êtes ni sportif, ni intéressé par l’Amérique latine, l’Espagne ou le Portugal, ni volontaire pour vous engager dans la vie associative, Poitiers n’est peut-être pas fait pour vous. Mais il me reste pourtant un argument de taille : la vie sur le campus.

Autant vous le dire tout de suite, vous n’aurez pas à Poitiers la vie que vous pourriez attendre à Paris. Les promos sont relativement petites (une centaine d’étudiants au grand maximum, 60 certaines années) et les locaux aussi. Mais Poitiers bénéficie d’une qualité de vie que Paris ne vous offrirait pas. Les loyers sont beaucoup moins cher (entre 200 et 400€ en moyenne) et la vie aussi, et surtout, 99% de la promo habite à moins de cinq minutes à pied du campus, situé en bordure de la zone piétonne. La taille du campus permet un contact direct avec l’administration, et que les étudiants participent grandement à sa gestion.

Et puis, avec 180 à 200 étudiants, le campus pourrait presque de faire penser à une grande coloc’, où tout le monde se connaît, où la solidarité n’est pas qu’une idée et où si tu viens en pyjama, après tout, c’est pas si grave.

Qui sont les étudiants?

Venus de France, du reste de l’Europe, d’Amérique latine ou d’ailleurs, il est difficile d’établir un profil type des étudiants à Poitiers. Certains sont rentrés par la procédure CEP, d’autres par examen, et, la plupart, par la procédure internationale.

Côté compétences linguistiques, certains parlent déjà cinq langues avant d’arriver. D’autres commencent l’espagnol et/ou le portugais en première année. Conclusion : il n’y a pas vraiment un niveau de langue requis pour entrer!

53 réflexions sur “Entrer à Poitiers

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s