Pourquoi choisir un campus délocalisé ?

Pour tous ceux qui associent Sciences Po avec Saint Germain des Prés, Paris et des mots dont vous ne connaissez pas encore le sens véritable mais qui vous font rêver, tels que péniche ou triplette, le concept de campus délocalisé peut laisser perplexe. Parce que oui, Reims, Dijon, Menton, Nancy, Le Havre, Poitiers, c’est Paris ! Les campus décentralisés de Sciences Po Paris, comme leur nom l’indique, sont rattachés à l’IEP parisien et ont donc un statut totalement différent des IEP de province. Choisir un campus délocalisé, c’est saisir l’opportunité de se spécialiser dans une aire géographique et linguistique particulière, effectuer ses deux premières années de collège universitaire dans ce campus, sa troisième année à l’étranger dans la zone étudiée puis revenir à Paris faire son master, comme n’importe lequel des étudiants de Sciences Po. Vous aurez étudié le même tronc commun et aurez simplement gagné une spécialisation par rapport aux étudiants parisiens. Même qualité de l’enseignement, même charge de travail et attentes académiques, même diplôme à la sortie que sur le campus de Paris. Pas de retard scolaire ou de désavantage budgétaire face à la capitale à craindre,  avec même un net avantage au niveau des langues, que vous aurez étudiées de manière plus intensive. Et si le folklore parisien vous fascine, sachez que celui des campus délocalisés est souvent riche également. Vous êtes intéressés par une zone géographique définie mais ne voulez vous fermer aucune voie, recherchez des études tournées au maximum vers l’international mais garantissant la qualité et le prestige de Sciences Po Paris ? Osez les campus délocalisés !

MB

« Moi, Yann, autrichien, j’ai choisi le campus de Nancy en priorité pour les langues (allemand et anglais), pour l’orientation sur l’Europe et pour la taille réduite de la promo. C’était un choix logique pour étudier à Sciences Po étant de langue maternelle allemande. »

« Moi, Eva, ai choisi le programme Europe-Afrique parce que j’aimais l’idée d’étudier à la fois le tronc commun sciences piste et mon continent d’origine pour plein de raisons. D’abord, pour renouer avec mes racines, c’était important pour moi d’un point de vue identitaire et aussi d’un point de vue professionnel, je pense allier ma passion des deux continents, Europe et Afrique et que l’allier ainsi dans mon parcours universitaire était mieux que simplement faire du droit et de partir. Etre Euraf me permet de rester sur Paris tout en bénéficiant des avantages d’un campus délocalisé avec la solidarité entre personnes qui se comprennent et veulent aborder le monde d’une autre façon.
(bon j’écris ça alors que je suis entre 0A et 1A mais bon, j’ai palpé l’atmosphère haha) »

« Moi Mathilde, j’ai choisi Reims parce que c’est plus proche de chez moi et que de toute manière, grâce aux 33 nationalités présentes sur le campus, je voyage tous les jours en passant d’un amphi à l’autre. Parce que le loyer est moins cher qu’à Paris, parce que le violet est ma couleur préférée et que j’aime le champagne. Parce que je voulais un campus à taille humaine dans une ville à taille humaine, avec une vraie solidarité entre les élèves et des professeurs avec qui il est facile d’échanger. Parce que je voulais me prouver que j’étais capable de suivre tous mes cours intégralement en anglais, devenir parfaitement bilingue et pouvoir ensuite passer ma 3A aux USA ou au Canada dans les meilleures conditions, m’immerger dans une culture différente, échanger, explorer, en apprendre plus sur une aire géographique passionnante sans rien perdre pour autant du programme classique de Sciences Po. »

27 réflexions sur “Pourquoi choisir un campus délocalisé ?

  1. Guillaume dit :

    Bonjour, je souhaite savoir si le fait d’intégrer un campus délocalisé oblige nécessairement à faire son stage de 3ème année dans la zone géographique étudiée ?

  2. Delmotte dit :

    Bonjour, tout d’abord merci pour ce site très complet ! Lycéenne en France et souhaitant intégrer Sciences po par la procédure d’examen, j’ai ici quelques questions.

    Les matières enseignées dans les campus délocalisés semblent être les mêmes que celles enseignées dans le campus de Paris, s’agit-il néanmoins des mêmes cours, et la spécialité géographique fait alors l’objet de cours supplémentaires ? Ou bien s’agit-il des mêmes disciplines enseignées à Paris, dont les cours sont alors sans doute moins généraux et constamment axés sur notre spécialité géographique ? Dans ce cas, le nombre d’heure de cours dispensé à Paris et en campus délocalisé serait alors quasi identique ?

    De plus, y a-t-il des prérequis linguistiques nécessaires pour intégrer un campus délocalisé ? Les cours dispensés au campus du Havre ou à celui de Reims étant en anglais, le niveau d’anglais attendu à l’examen d’entrée à Sciences po est-il suffisant ? Ma question s’applique également pour le campus franco-allemand de Nancy.

    Enfin, opter pour premier choix pour un bi-cursus et pour second choix, un campus délocalisé, n’est-il pas plus risqué étant donné que les places sont moins nombreuses ? Mon objectif premier étant d’intégrer l’IEP de Paris, le campus de Paris ne me déplait pas non plus et les places semblent être plus nombreuses.

    Je vous remercie d’avance pour votre éclairement sur ces quelques points ! ☺

    • Lucie - SOSciences Po Communication dit :

      Bonjour !
      Souvent les profs prennent en compte la spécialité géographique, donc les cours sont généralement les mêmes qu’à Paris avec un petit focus sur la région étudiée. Au-delà des langues qui prennent plus d’heures (type arabe, swahili), il ne semble pas que le volume horaire soit plus important dans les campus délocalisés.
      Il n’y a pas toujours de prérequis linguistique en campus délocalisé, ta motivation peut faire l’affaire. Cependant, il est important d’avoir un bon anglais pour aller à Reims et au Havre, un bon niveau d’allemand pour aller à Nancy.
      Le bi-cursus se mettant forcément en premier choix, il est certain que les places seront moins nombreuses pour un campus délocalisé en 2e position, mais ça vaut le coup d’essayer !

  3. Will dit :

    Bonjour

    Après concours et oral, comment Sciences Po détermine-t-il le programme final, entre le choix numéro 1 et le choix numéro 2, une fois admis ? Peut-on avoir le choix ? Sommes-nous nécessairement envoyé dans le programme du choix 1 ou bien est-il possible d’accéder au choix 2 ?
    Merci d’avance

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s