Le parcours civique

 

Depuis que vous avez commencé à préparer Sciences Po, un mystérieux mot revient inévitablement dans vos recherches et vous n’y comprenez rien? Ou alors vous n’avez même jamais entendu cet obscur concept? C’est le moment pour nous de revêtir nos capes de super héros et de vous éclairer comme il se doit.

Le parcours civique: kesako ? Le parcours civique, c’est un nouveau pilier de la scolarité à Sciences Po, instauré par l’acte II du collège universitaire. Ce fameux acte deux, soyez sûr-e-s de le connaître un peu, car c’est la grande réforme que Sciences Po a mis en place pour son collège universitaire à la rentrée 2017, et ils en sont très fiers. Dans cette réforme, une place centrale est réservée au tout nouveau « parcours civique ». Ce parcours civique constitue une obligation de scolarité que les étudiant-e-s doivent suivre assidûment durant leurs 3 ans de Bachelor. Sciences Po l’a instauré dans l’idée de récompenser et de reconnaître académiquement l’implication associative et militante de nombreux-ses sciences-pistes. Ces différents engagements ne faisaient pas l’objet d’une valorisation académique jusqu’alors, ce qui a poussé Sciences Po à changer son fonctionnement. Ce nouveau module consiste donc à s’engager pendant 3 ans au service d’une cause qui nous tient à cœur, au contact de publics variés.

Et cet engagement se déroule en plusieurs temps :

– En première année, vous aurez à rédiger une « lettre d’engagement ». Dans cet écrit qui fait environ 2 pages, il s’agit de décrire une cause qui vous tient à cœur, d’expliquer pourquoi, et de donner vos envies d’engagements par rapport à cette cause. Concrètement : je peux choisir d’axer ma lettre sur l’écologie, et expliquer pourquoi je pense qu’il est fondamental de s’impliquer au service de l’environnement, et que pour ce faire je voudrais devenir bénévole au sein de telle ou telle association pour sensibiliser les jeunes à la pollution de l’air.

– À la fin de la 1ère année : on vous demandera de faire un stage d’un mois en rapport avec la cause que vous avez décrite dans votre lettre d’engagement. Votre stage devra être effectué dans une structure extérieure à Sciences Po et au contact direct des publics concernés (Sciences Po désire vraiment voir ses étudiant-e-s s’engager et non pas rester assis sur une chaise à gérer des dossiers administratifs). Par exemple: je m’engage pour le féminisme, je peux faire mon stage dans une association d’aide aux femmes victimes de violences sexistes et/ou sexuelles, où je serais amené-e à réaliser des veilles téléphoniques pour aider ces femmes, accompagné-e de mon/ma tuteur/tutrice. Ce stage sera évalué grâce à un rapport de stage que vous écrirez (d’environ 2-3 pages) et une fiche d’évaluation remplie par votre tuteur ou tutrice de stage.

– Tout au long de votre 2ème année : vous aurez à réaliser ce que Sciences Po appelle « un projet libre ». Ca consiste en quoi ? Il s’agit cette fois de reprendre un peu le même principe que le « stage civique », mais étalé sur toute l’année, ce qui permet de suivre un projet sur le long cours. Vous devrez donc trouver une structure proche de votre campus, qui accepte de vous accueillir régulièrement pendant l’année (environ 3h par semaine), pour que vous puissiez travailler avec cet organisme sur une durée totale de 75h annuelles. Concernant les attentes, ce sont à peu près les mêmes que pour le stage civique mis à part le format : il faut que pendant ces heures hors de Sciences Po vous effectuiez des missions en rapport avec la cause que vous défendez depuis la première année, avec un contact direct avec les publics que vous ciblez. L’évaluation se fera au même moyen que le stage civique.

– En 3ème année enfin: vous pourrez, si vous le souhaitez, effectuer un nouveau projet libre mais cela reste optionnel. Mais surtout : c’est pendant cette année que vous rédigerez votre Grand Écrit, qui résumera vos années de collège universitaire à Sciences Po, en mettant l’accent sur votre travail de parcours civique, et en retraçant les évolutions que celui-ci a pu provoquer chez vous. Ce fameux écrit constituera l’évaluation finale et la condition de l’obtention de votre diplôme de Bachelor de Sciences Po.

Comme vous le voyez, le parcours civique va vous suivre tout au long de votre scolarité au Collège Universitaire, et les équipes qui l’ont imaginé le considère comme « la colonne vertébrale » de votre scolarité. Cependant, les élèves de la promotion 2022 qui sont les premiers à l’expérimenter dans leur scolarité relèvent en ce moment même de nombreuses contraintes et difficultés dans sa mise en place, ce qui laisse supposer qu’il sera amené à être modifié dans les mois/années qui arrivent. Restez donc vigilant-e-s et informé-e-s, car cela restera une énorme partie de votre scolarité à Sciences Po, dont on exigera de vous que vous l’ayez en tête !

CG

Liens vers le site de Science Po:

Le parcours civique

Publicités