Travailler … sans y penser !

Travailler Sciences Po… sans même y penser !

Le Bac, le stress des lettres de motivation et des dossiers d’APB, les concours à préparer, les devoirs scolaires à rendre… L’année de terminale est loin d’être de tout repos ! Face à cette surcharge de travail et de stress, on ressent souvent le besoin de faire un break. Pourtant, les concours arrivant tôt dans l’année, beaucoup culpabilisent et ont le sentiment de perdre leur temps lorsqu’ils font autre chose que réviser… Voici quelques petites astuces pour joindre l’utile à l’agréable et travailler sans en avoir l’air et les contraintes…

Capitaliser sur ses points forts

Vous êtes super bon en histoire-géo ou l’éco vous passionne totalement ? Misez là-dessus ! Lorsque l’on est fatigué mais que l’on veut tout de même continuer à travailler, c’est souvent bien plus facile de se focaliser sur les matières dans lesquelles l’on prend plaisir et qui nous intéressent vraiment. D’autant plus que c’est scientifiquement prouvé : le cerveau est beaucoup plus efficace lorsque l’on apprécie ce que l’on fait ! « Rien de grand ne se fait sans passion » disait un certain Hegel… Vous voulez faire de grandes choses, non ? Alors cultivez vos passions ! Elles sont autant d’atouts pour vous distinguer lors de l’épreuve orale et pour ne pas perdre cette flamme Sciences Po qui vous anime.

Renforcer ses aptitudes linguistiques

S’il s’agit du plus petit coefficient au concours, la langue est pourtant une épreuve cruciale qui permet d’éliminer beaucoup de candidats. Il ne faut donc pas la délaisser. Les correcteurs n’hésitent pas à noter très sévèrement dans cette discipline et les exigences sont bien plus hautes que celles du niveau BAC. Si la meilleure solution reste peut-être de prendre des cours particuliers pour combler ses lacunes, nous n’avons pas tous les moyens ni l’envie.

En alternative, quelques petits conseils ludiques :

* Regarder ses séries préférées en VO : oui, Desperate Housewives ou Doctor House peuvent vous AIDER à avoir sc Po !! Notamment, parce que l’on y apprend tout un tas d’expressions courantes et que vous n’êtes pas à l’abri d’une ou deux questions en anglais lors de l’entretien oral (surtout si vous avez demandé le campus de Menton ou de Reims).

« Reims, je le dois à mon miroir, qui m’a gentiment écouté parler pendant des heures en testant des accents bizarres, Greys Anatomy en VO, une bonne grammaire anglaise et beaucoup beaucoup de motivation. »

Mathilde

* Suivre les sites d’actu américains et anglo-saxons (cf. la liste dans la bibliographie) : pas très fun mais indispensable !

* Regarder des vidéos, des débats ou des discours en VO sur Internet (de présidents ou de comiques… A vous de voir !)

* Entretenir le lien avec des correspondant(e)s : si vous en avez déjà, c’est génial and « please keep in touch » ! Et sinon, il existe toute une flopée de sites où l’on peut facilement être mis en contact par-delà les frontières (via des forums notamment).

* Se forger un esprit critique

C’est fondamental !! Vous en avez déjà un c’est sûr, mais pour le rendre encore plus performant, rien de mieux que les débats entre amis ou avec votre famille (eux aussi ont leur rôle à jouer dans votre réussite à Sciences Po 😉 )

* S’ouvrir

Ce conseil va de paire avec le précédent. Le monde autour de nous est si riche, si diversifié et si intéressant ; on ne peut pas tout saisir mais autant ouvrir ses écoutilles pour en capter le maximum. Et qui sait ? Cela vous donnera peut-être « la petite touch », le supplément d’âme, la note originale qui séduira votre correcteur et vous fera gagner quelques points précieux au concours…

* Suivre l’actualité

* Par la TV :

On aura beau dire tout ce qu’on veut, lui jeter de pierres, la lyncher en public, l’accuser de tous les maux sociétaux… la télé reste tout de même un super moyen d’information ! Le journal de 20h, une bonne façon de se tenir au courant de la tournure de la planète un jour où l’on est surbooké. Sans parler des innombrables émissions culturelles toutes plus riches les unes que les autres (oublions un Dîner presque Parfait et Secret Story, et cap sur Arte ou France 5 : « Enrichissez-vous ! » comme ils disent…). Et puis il y a bien sûr, les débats télévisés plutôt ludiques (JLM en force pour nous faire rire face à Pujadas !) politiques mais pas que… Prenons par exemple, la chronique de Patrick Cohen dans « C à vous », le très bon « C dans l’air » d’Yves Calvi ou encore « Ce soir ou jamais ! » de Frédéric Taddeï pour les noctambules (non, ne faites pas d’insomnies à cause de sc po tout de même ^^)

* Par la radio et la presse :

Se référer à biblio de ce site. Et puis, même s’il n’est pas toujours possible de se payer un abonnement au Monde (qui coûte un bras !), leur site Internet est majoritairement gratuit et reste une source d’infos inépuisable et sûre. Courrier International est excellent aussi pour prendre de la hauteur.

* Faire du sport ou du théâtre

A première vue, le lien peut paraître étroit mais on a tous besoin d’un défouloir, d’un endroit qui nous fait oublier tout le reste et où l’on se sent bien, tout simplement. Chacun a sa petite recette en la matière et ne l’oubliez surtout pas ! On a tout de même 2heures de sport par semaine à Sciences Po, le mini crit est un évènement majeur, autant dire que si vous ne voyez pas les avantages du sport, l’IEP les voit pour vous ;). Quant au théâtre, c’est un moyen d’expression et de partage extraordinaire ; une vraie solution pour savoir rebondir en toutes situations lors de l’oral.

* Se détendre

Vous êtes crevé(e), plus rien ne rentre ? Vous désespérez de votre lenteur et de votre manque d’efficacité ? Allez, une petite sieste et ça ira bien mieux après !

* Osez lire en version originale, dès la seconde ! Au-delà des articles de journaux et des extraits dans vos manuels, imprégnez-vous de la langue étudiée à l’écrit. Lisez le dernier polar de votre écrivain préféré en avant première, déchiffrez le style Regency de Jane Austen, lisez (et mettez en pratique) des recettes de cuisine exotiques, lancez-vous tranquillement avec un roman pour apprentis lecteurs piqué au petit frère de votre correspondant ou partez à la conquête des classiques de philosophie politique en version originale. Il y a l’embarras du choix et cela permet d’acquérir une vraie aisance. Bien souvent, on n’ose pas se lancer dans un « vrai livre » en langue étrangère : choisissez quelque chose d’attrayant, le mieux étant encore un roman à suspens que vous ne pourrez pas lâcher, et plongez ! Très vite, la langue de votre « lecture plaisir » du moment n’aura plus d’importance, les tournures de phrases particulières à l’écrit s’imprègneront dans votre tête et vous gagnerez en endurance. Votre propre style d’écriture sera amélioré, votre phrasé plus fluide à l’oral et votre vocabulaire enrichi.

Bonus : si vous lisez dans un endroit où vous êtes tranquilles, votre chambre par exemple, forcez-vous à lire la première page à haute voix avec l’intonation et l’accent qui convient au style de texte que vous lisez. Puis deux pages, puis trois, puis tout un chapitre… C’est bien plus efficace que les trois lignes lues à haute voix lors de votre cours de langue bi-hebdomadaire.

Autre truc : si vous êtes du genre à vous interrompre toutes les deux minutes pour aller chercher votre dictionnaire, dites stop et retrouvez le plaisir de la lecture sans interruption. Notez les mots qui vous sont inconnus dans un carnet et si vous n’en avez toujours pas deviné le sens après avoir terminé votre chapitre, alors seulement sortez votre dictionnaire. Vous aurez vite une liste de vocabulaire classé par thème, plus facile à mémoriser parce que appris de manière active et agréable.

CB & MB

Publicités

Une réflexion sur “Travailler … sans y penser !

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s