Entrer en Master en 10 conseils

La procédure d’entrée en Master à Sciences Po est un long chemin pavé d’embuches, qui ne s’improvise certainement pas. La sélectivité est réelle et les exigences multiples. Voici donc quelques conseils pour appréhender sereinement votre préparation sur le long terme.

  • Le délai est plus court qu’il n’y parait entre la mise en ligne du dossier de candidature et la clôture des inscriptions. Réunissez par avance les documents administratifs nécessaires à la constitution du dossier et ne perdez pas de temps pour créer votre compte sur le site des admissions.

 

  • Prenez dès maintenant contact avec vos professeurs présents et passés pour les lettres de recommandations obligatoires à joindre au dossier. Privilégiez ceux qui vous connaissent réellement et vous ont suffisamment évalué pour dresser un portrait élogieux de vous, à des profs d’amphi au titre ronflant mais qui n’ont aucune idée de qui vous êtes. Il est important de leur expliquer sincèrement les enjeux de ce qu’ils écriront sur vous, et il vaut mieux avoir confiance en la personne : vous n’aurez jamais accès à ce qu’ils auront écrit sur votre dossier. Privilégiez également la qualité à la quantité : il vaut mieux avoir deux lettres de recommandation solides que trois lettres bancales qui vous desserviraient plus qu’autre chose.

 

  • Apportez une attention particulière à votre lettre de motivation : elle fera l’objet d’un premier examen attentif lors de la phase d’admissibilité et ce sera la base de travail du jury d’admission. Elle doit exprimer une vision claire et cohérente de votre parcours antérieur par rapport à votre projet professionnel futur et expliciter les raisons de votre candidature à Sciences Po, au-delà du seul prestige de l’institution. Un bon conseil à ce stade est de relire votre prose avec les yeux d’un examinateur : quelles questions pièges poseriez-vous à ce candidat ? Vos réponses constituent les points sur lesquels retravailler. N’hésitez pas non plus à faire relire votre lettre par vos proches en plus du service de relecture proposé par SOSciences Po : plus vous aurez d’avis et de critiques constructives, et plus vous serez à même d’appréhender les difficultés sous-jacentes à votre projet.

 

  • Ne négligez pas l’expérience professionnelle : s’il est techniquement possible d’être admissible sans avoir jamais fait de stage, cela devient plus problématique à l’oral où il s’agit de démontrer notamment sa connaissance des réalités pratiques touchant aux débouchés auxquels vous aspirez. A ce stade de l’année, il est toujours temps de prendre des contacts en urgence pour faire des stages courts sur vos périodes de vacances, ou en alternance au long de l’année.

 

  • Votre CV doit également être un outil au service de votre admission : c’est l’occasion de mettre en relief des travaux de recherche que vous auriez mené, votre engagement associatif, et toute information originale vous concernant qui saura retenir selon vous l’attention du jury.

 

  • Les relevés de notes ne sont pas déterminants, en tout cas beaucoup moins qu’à bac+0. Chaque année, des candidats s’inquiètent de leur moyenne et de son impact sur le résultat d’admissibilité. Il n’est pas nécessaire de stresser outre mesure par rapport à vos notes, qui ont beaucoup moins d’importance que le contenu de votre parcours et la cohérence de votre projet professionnel. Bien sûr, des résultats brillants sont toujours un plus…

 

  • Il est recommandé à ce stade, même si ce n’est pas obligatoire pour tous les masters, de passer une certification de langues telle que le TOEFL, TOEIC… Cela constitue toujours un plus par rapport aux autres candidats qui en seraient dénués et ajoute à l’aspect professionnel de votre dossier, systématiquement valorisé par Sciences Po.

 

  • La note de synthèse est une épreuve particulière qui demande une gestion du temps millimétrée. Après avoir travaillé la méthodologie, il est indispensable de traiter des sujets d’annales en situation et de les faire corriger par vos tuteurs, ou sur SOSciences Po. L’objectif est d’arriver le jour du concours en connaissant parfaitement l’exercice et la méthode à appliquer. Le sujet est généralement tellement improbable qu’il est très hasardeux de chercher à « deviner » les grandes tendances du moment, et il vaut mieux se concentrer sur l’assimilation de la méthode.

 

  • Préparez dès maintenant votre oral en vous tenant informé en permanence de l’actualité liée à votre parcours de master et à votre projet professionnel.

 

N’oubliez pas qu’en toute chose dans la préparation de ce concours, plus vous vous y prendrez à l’avance, moins vous aurez de stress. Et du stress, il y en aura beaucoup… 😉

 

AH

Publicités

56 réflexions sur “Entrer en Master en 10 conseils

  1. Noémie Bardaro dit :

    Bonjour je suis en 1ère année de Licence LEA et j’aimerais réessayer d’intégrer Sciences Po en 4ème année. Est ce une bonne licence pour la préparation? Et est ce qu’il est sur qu’il n’y a plus d’épreuve écrite? Car sur le site de Sciences Po Concours commun ce n’est pas indiqué.

    merci d’avance 🙂

    • Lucie - SOSciences Po Communication dit :

      Bonjour Noémie, il n’y a pas de cursus royal pour entrer en Master à Sciences Po. Il faut simplement avoir un projet cohérent, des bons résultats aident, et te démarquer à l’oral !
      Et en effet, il n’y a plus d’écrits pour rentrer à Sciences Po Paris. C’est différent pour les concours des IEPs commun, c’est-à-dire les IEPs de région !

  2. Bdx2017 dit :

    Bonjour,
    Actuellement à Sciences Po Bordeaux, j’aimerais intégrer Paris en master. Les élèves des IEP sont ils représentés dans les masters de Sciences Po ? Est ce réellement possible d’être pris ? De plus, je me demandais l’importance des notes, sachant que j’hésite à suivre en parallèle de Sciences Po Bordeaux une licence de Droit à Assas. Vaut il mieux d’excellents résultats à Bordeaux ou des résultats moins bons dans deux formations ?
    Merci beaucoup 🙂

    • Lucie - SOSciences Po Communication dit :

      Bonjour, il n’y a pas de discrimination contre les IEPs, beaucoup de gens venant des IEPs sont pris ! On ne connaît pas vraiment l’importance des notes… Elles comptent mais l’important est aussi d’avoir un projet cohérent (ou que tu peux justifier), des engagements, de la motivation… Si une licence de Droit en plus t’apporte quelque chose, alors il faut le faire ! 🙂 Le jury peut comprendre que suivre deux formations est difficile.

Poster un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s