Le Master Organisation et Management des Ressources Humaines

Le Master Organisation et Management des Ressources Humaines (OMRH) forme ses étudiants à des fonctions de direction des RH, des responsables RH, des consultant.e.s en RH ou management. La fonction RH comprend un éventail très large de postes qui touchent au domaine du recrutement, du développement des RH, relations écoles, la communication RH, la gestion des carrières, les relations sociales, Comp&Ben… Les débouchés sont nombreux et dépendent de vos intérêts professionnels. 

Chaque année, ce master rassemble entre 25 et 40 étudiants, toutes filières confondues. La promotion 2020 regroupe un tiers d’étudiants venant du collège universitaire de Sciences Po Paris (Le Havre, Paris, Reims et Poitiers) contre deux tiers qui ont effectué d’autres cursus plutôt variés : classes préparations ingénieurs, licences (AES, psychologie, économie et gestion…), écoles d’ingénieurs, IEP de Province, études de sciences politiques à l’étranger… 

La différence avec les écoles de commerce tient à l’enseignement pluridisciplinaire cher à Sciences Po. Ce master offre des enseignements de sciences sociales (sociologie des organisation, droit du travail, psychologie au travail…) en complément des cours d’introduction des Ressources Humaines, des SIRH, de la comptabilité financière etc… La particularité tient également au fait que l’on a des cours orienté apprentissage des softs skills : « éloquence, impact et influence », « atelier posture managériale » pour n’en citer que deux. Ces cours ateliers sont très enrichissants pour de futurs professionnels comme nous ! 

Au premier semestre de M1, on a également plusieurs projets de groupe ce qui permet de travailler avec différentes personnes du master, mais aussi d’avoir une nouvelle façon d’apprendre en faisant (« learning by doing »). Aussi, les cours sont communs à tous les étudiants du master au premier semestre. Contrairement à d’autres masters, nous n’avons en effet pas vraiment le choix des cours que l’on choisit. Au deuxième semestre de M1, on a la possibilité de choisir quelques cours mais on a toujours un socle commun à tous les étudiants du  master.  

Nos cours sont ponctués de visites d’entreprises aussi riches les unes que les autres (PSA Peugeot, Danone, Ubisoft, Sony Music…). Plusieurs cours sont enseignés par des professionnels de la fonction RH (avec le DRH de Sony Music dans les locaux de Sony Music par exemple (ça c’est quand même la classe), qui n’hésite pas à innover sur leur manière d’enseigner à la génération Y.

Autre avantage de ce master comparé aux autres masters de Sciences Po, il fait partie des masters où l’alternance est obligatoire en deuxième année. La première année de master est fondée sur l’acquisition de fondamentaux autour des différents domaines touchant au RH. La seconde année, quant à elle est dédiée à la professionnalisation des étudiants selon un rythme d’une semaine en cours à Sciences Po et trois semaines en entreprise (qui te rémunère et s’occupe de tes frais de scolarité en échange de tes bons et loyaux services).
Une année de césure entre la première année du master et la deuxième est possible pour ceux qui souhaitent acquérir une expérience professionnelle et/ou internationale. Plusieurs choix sont possibles. Les membres des équipes pédagogiques sont très disponibles pour échanger à ce sujet et aiguiller les étudiants dans leur démarche. 


Assez parlé de cours et d’emploi : comment vit-on ce master ? L’ambiance est vraiment exceptionnelle. Être 25 dans une promo c’est comme une petite classe au lycée. Cette année, on s’entend tous très bien.  L’association du master, Sciences Pôles RH organise des évènements, soirées karaokés, raclettes, secret santa, bars pendant les soirs de match, rencontres avec des alumnis et professionnels du secteur RH. Notre vie sociale est donc particulièrement riche et le rythme de travail est très correct comparé à d’autres masters de Sciences Po. Avec une très bonne organisation, les workaholics peuvent même faire un stage/travail à temps partiel en parallèle de leurs études.  Les responsables de notre master sont également très accessibles et disponibles. On est « chouchoutés » ! 

Nombreux sont les étudiants de ce master qui n’ont pas une idée précise de ce qu’ils veulent faire en rentrant dans ce master. On ne se destine pas tous à une carrière de DRH, soyez rassurés ! J’ai choisi ce master notamment pour les points positifs déjà cités au-dessus : petit promo (azi les soirées), alternance en M2, cours « learning by doing », développement des soft skills, mais aussi pour le tutorat personnalisé pour t’accompagner dans ton projet professionnel (au milieu du deuxième semestre).  Je regrette toutefois qu’il n’y ait pas plus de cours enseignés en anglais.   Cela étant dit, l’aspect professionnalisant est réellement ce qui m’a décidé à choisir ce master. Les cours théoriques c’est bien, mais la pratique c’est mieux ! J’ai réellement l’impression de développer des compétences grâce à ce master plus qu’un côté « intellect » que l’on développerait avec des cours très théoriques. 

KB